Bienvenue à Pause Bento
Laissez-nous
un messsage !

L’essentiel à retenir sur l’arthrose lombaire et la marche

Arthrose lombaire et marche : que faut-il retenir ?

Dans les activités quotidiennes, il peut arriver qu’avec l’âge et certaines habitudes, la santé physique soit affectée. L’une des maladies inflammatoires les plus fréquentes qui attaquent l’articulation est l’arthrose lombaire ou lombarthrose. Découvrez ici, le lien entre arthrose lombaire et marche afin de vous permettre de mieux connaître et gérer cette affection.

Origines et manifestations de l’arthrose lombaire

Ce type d’arthrose résulte de la dégénérescence du cartilage au niveau de la zone lombaire du corps. Toutefois, plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’affaiblissement des capacités des vertèbres. Ces dernières deviennent inaptes à jouer leur rôle de soutien, fragilisant ainsi la charpente osseuse comprise entre la tête et le bas du dos.

Origines de l’arthrose lombaire

Les causes de l’arthrose lombaire sont diverses et varient d’un individu à un autre. En effet, certains facteurs sont génétiques et d’autres, sont liés au mode vie. En fonction, de ces aspects, la lombarthrose peut affecter les disques intervertébraux ou les articulations permettant de guider la colonne vertébrale dans ses mouvements.

D’abord, avec l’âge, le cartilage a tendance à s’affaiblir. Cet affaiblissement le rend vulnérable face aux différentes pressions qu’il subit. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans sont les plus touchées par ladite maladie. Ensuite, le déplacement de lourdes charges de façon régulière :

  • Augmente la pression sur le cartilage dans la colonne vertébrale
  • Endommage progressivement le cartilage
  • Détruit le cartilage qui finit par céder sous la pression.

En outre, adopter certaines postures inconfortables au travail ou à la maison bloque l’activité normale du cartilage et induisent une scoliose ou une hyperlordose. Alors, il en résulte, après de longues périodes d’habitude à cette situation, une inflammation des articulations, un blocage des muscles de l’articulation et l’apparition de l’arthrose lombaire.

Enfin, les défaillances immunitaires, les chocs traumatiques et la fragilité naturelle du cartilage favorisent également l’apparition de l’arthrose. C’est le cas de la maladie de Scheuermann. Cette pathologie engendre une déformation de la colonne vertébrale. Ainsi pour les personnes qui soulèvent de lourdes charges ou qui restent assises toute la journée, cela peut aggraver les douleurs au niveau des disques entre les vertèbres.

Manifestations de l’arthrose lombaire

L’arthrose lombaire se manifeste par des crises aigües d’arthrose entrecoupées d’accalmies plus ou moins longues. En général, la douleur s’apaise lorsque vous êtes au repos et se ravive dès que vous sollicitez la région lombaire.

Effectivement, lorsque vous jardinez ou que vous transportez quelque chose de lourd, vous pouvez accroitre la douleur. Cette dernière peut même être provoquée par un simple éternuement ou par le changement de positions lorsque vous dormez. Dans certains cas, le simple fait de marcher peut aggraver une douleur accentuée dans le bas du dos.

Les douleurs articulaires apparaissent pendant d’intenses efforts physiques. Dès que les disques cartilagineux empêchant les frottements ont disparu, les craquements voient le jour. Si vous vous sentez raide, inapte à effectuer des exercices physiques basiques, il est possible que vous soyez dans le même cas.

Lien entre l'arthrose lombaire, la marche et votre santé

Lien entre l’arthrose lombaire, la marche et votre santé

Ce lien est très fort et se ressent à divers niveaux. L’arthrose lombaire se déclare par une lombalgie aiguë chez le patient. Ce dernier a du mal à faire des échauffements, monter les escaliers ou tenir droit. À la base, l’arthrose lombaire agit sur la manière de marcher des personnes qui en souffrent. D’ailleurs, c’est grâce à ce détail que les cas d’arthrose bénigne sont toujours détectés.

Une personne atteinte de cette maladie a tendance à courber le dos, se pencher vers l’avant afin de marcher plus aisément. Cet état permet d’ouvrir à nouveau le canal lombaire, soulageant ainsi, les articulations lombaires. Ainsi, les difficultés à marcher de certains patients disparaissent simplement en poussant un caddie.

Pour prévenir la lombarthrose ou soulager la douleur, vous devez pratiquer une activité sportive modérée comme la marche. Elle facilite la circulation du liquide synovial en direction du cartilage. De ce fait, il joue un rôle nourricier dans la perspective du renforcement du cartilage et de sa protection.

Ensuite, la marche lutte contre le surpoids et le vieillissement précoce. En ce sens qu’en marchant vous perdez du poids et gagnez en autonomie. Ainsi, vous donnez moins de travail à faire aux muscles de l’articulation afin d’éviter l’excès de pression sur les disques cartilagineux.

Enfin, selon la gravité du mal, un acte chirurgical peut être envisagé. Si vous souffrez malgré les traitements et les compléments alimentaires comme l’Artimimium 360, un chirurgien intervient après discussion avec votre médecin rhumatologue. Le spécialiste du rachis examine votre cas et décide quel type d’intervention est la moins risquée et la plus à même de vous satisfaire.

En somme, l’arthrose est une maladie qui affecte non seulement les muscles, mais également les nerfs de la partie lombaire. 30 minutes de marche régulièrement vous permettent de réduire les risques.

Articles similaires

4.7/5 - (3 votes)
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *